Littérature libertine : 6 livres qui donnent vraiment envie

La littérature a eu et continue d’avoir un impact fort sur la pratique libertine. D’une part car elle permet aux non-initiés de découvrir à travers leur imaginaire les charmes du libertinage et de travailler leur fantasme, et d’autre part car les livres traitant du sujet ont apporté un côté mystique et poétique à la chose. Si Sade reste l’auteur de référence pour beaucoup de libertins et de sadomasochistes, des écrivains aussi connus que Diderot ou Musset ont également traité du sujet. Voici notre sélection des 6 livres incontournables lorsqu’on est libertin. A lire et à relire !

Sade – La philosophie dans le boudoir

Si on ne devait en retenir qu’un, ce serait sans doute celui-ci. « La Philosophie dans le boudoir ou Les instituteurs immoraux » est publié en 1795. Dans ce livre qui est en fait un échange de dialogues, on découvre l’éducation sexuelle de Eugénie, une jeune fille de 15 ans, qui se révèle être une sacrée coquine. Poussée par une libertine du nom de Madame de Saint-Ange, elle goutera aux joies du libertinage avec son frère, un ami de ce dernier et son jardiner. A découvrir absolument.

Diderot – Les bijoux indiscrets

Édité clandestinement en 1748, ce roman de Diderot n’est peut-être pas le plus connu mais est certainement le plus excitant. L’histoire retrace les aventures sexuelles d’un certain Mangogul, sultan du Congo, avec les femmes de la cour du roi. On apprend tout sur les désirs, les fantasmes de ces dernières et leur vagin.

Casanova – Mémoires de Venise

Le plus célèbre des coureurs de jupons, dont le nom est devenu une antonomase de séducteur, nous révèle dans « Histoire de ma vie » ses souvenirs les plus torrides de la ville des amoureux : Venise. On découvre les mœurs libertines des habitants de la ville au XVIIIème siècle.

Mirabeau – L’éducation de Laure

Avec ses dialogues érotiques endiablés et ses récits explicites de scènes de cul, « L’ éducation de Laure » du comte de Mirabeau est un livre plus que bandant. Ce roman de la fin du XVIIIème siècle narre les aventures sexuelles de Laure, une jeune fille très coquine contrainte à l’abstinence durant son adolescence, et de la nymphomane mangeuse d’hommes Rose. Diderot traite également de libertinage dans son livre « Ma conversion ».

Musset – Gamiani

En 1833 est édité « Gamiani ou Deux nuits d’excès » d’Alfred de Musset. Il s’agit d’un roman érotique se déroulant sur deux nuits. Deux nuits de folies durant lesquelles trois coquines libertines répondants aux noms de Gamiani, Fally et Alcide, vont s’adonner à des plaisirs libertins et homosexuels. Très excitant si vous fantasmez sur la baise entre femmes. On aurait pu également citer du même auteur « Correspondance avec Sand ».

Charles Duclos – Les confessions du comte de ***

« Les confessions du comte de *** » est un roman libertin qui a rencontré à son époque un succès immense. Paru en 1760, ce livre nous parle de libertinage avec une touche de poésie, des mots bien choisis et un langage exquis.

(Visited 425 times, 1 visits today)
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *