Les nouvelles pratiques sexuelles tendances de 2016

Si le Ass-Eating, grande tendance sexuelle de l’année 2015, semblait nous amener vers toujours plus de hardcore en matière de sexe, 2016 semble marqué un retour vers des pratiques plus candides. Les nouvelles pratiques sexuelles tendances ont en effet le point commun d’être basé sur le frottement et la non-pénétration.

Le Hotdogging

Le hotdogging est un jeu sexuel tout nouveau inspiré de la fameuse branlette espagnole. L’homme frotte son pénis entre les fesses de sa partenaire sans pour autant qu’il y’a ait pénétration.  Il s’agit d’une pratique sexuelle très tendance car à la fois originale et très excitante. Quel plaisir de frotter sa saucisse entre 2 tranches de pain bien moelleuses avant d’y rajouter la traditionnelle sauce ketchup. Car oui, un hotdog sans ketchup, ce n’est plus un hot-dog !

Sur Pornhub, le hotdogging est devenu la 17ème requête la plus recherchée par les internautes, détrônant même au Canada les mots « milf » et « massage ». Alors effet de mode ou nouvelle tendance sexuelle ? Seul l’avenir nous le dira.

Le pantyjob

Cette pratique est tout particulièrement appréciée des fétichistes de culottes. Le principe est sensiblement le même que celui du hotdogging, sauf que c’est contre un sous-vêtement féminin que le pénis vient se frotter et non contre les miches de madame. Cette dernière peut prendre les choses en main en vous masturbant pendant que votre gland reste en contact avec sa culotte. Le Pantyjob est également très excitant car très frustrant : vous n’êtes qu’à un bout de tissu de pouvoir savourer le vagin de votre partenaire !

Le pantyjob peut également être pratiqué entre deux personnes en sous-vêtements. Le pénis de l’homme n’a en effet pas besoin d’être à l’air libre et les frottements sont ainsi soit commandés par la femme (de préférence au-dessus en position Andromaque) soit par l’homme (dans toutes les positions possibles et imaginables…).

Si l’occident semble découvrir le pantyjob en 2016, la pratique était déjà ancrée dans les mœurs érotiques au Japon (cela ne vous étonne pas ? C’est normal). En effet, dans un pays où il est interdit d présenter des sexes non floutés dans un film pornographique, les réalisateurs japonais n’ont pas attendu d’être à court d’idées avant de penser à faire l’amour en sous-vêtements !

L’outercourse

Décidemment en 2016, ce sont les pratiques sexuelles sans pénétration qui sont les plus tendances. L’outercourse consiste à frotter votre pénis contre le clitoris de votre copine sans pénétrer son vagin. Ce jeu est évidemment très apprécié des femmes car il leur permet d’attendre l’orgasme à coup sûr. Pour l’homme, le plaisir est de voir sa femme prendre du plaisir sans même qu’il ait besoin de rentrer son pénis à l’intérieur de son sexe.

Ce jeu est également connu sous sa forme plus traditionnelle, le kunyaza rwandais. Il peut être dans ce cas alterné avec des petites périodes de pénétration afin de varier les plaisirs. L’outercourse peut également être combiné avec le jeu du pantyjob évoqué ci-dessus.

(Visited 3 934 times, 1 visits today)
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *