Le sexe en réalité virtuelle : une révolution pour le monde du porno

Le porno est la plus grosse industrie en termes de chiffre d’affaires sur internet. Chaque jour, le monde du porno génère plusieurs milliards de dollars de revenus publicitaires, aussi bien aux États-Unis qu’en Europe. Il n’est donc pas étonnant que les acteurs du secteur s’intéressent de très près aux nouvelles technologies. Pour répondre à la question « que faire pour rendre le porn encore plus réaliste et excitant pour les consommateurs », les producteurs de films de cul ont creusé du côté de la réalité virtuelle. Alors, le futur du porno est-il dans la réalité virtuelle ? La réponse dans ce billet.

Le porno en réalité virtuelle : les raisons d’y croire

Il y’a un peu plus d’un an, une société du nom de VirtualRealPorn faisait le pari risqué de se lancer sur le marché du porno ultra-réaliste avant même que les premiers casques de réalité virtuelle soient disponibles au grand public. Aujourd’hui, de nombreuses boîtes de productions sont également très intéressées par ce marché et commencent à développer des films X spécialement conçus pour  se marier à cette technologie. Parmi celles-ci, on retrouve des grands noms américains comme Naugty America et Badoink, mais également Jacquie Et Michel, les « kings » du porn Made In France.

Demain, ce n’est pas si loin

Le problème du porno en réalité virtuelle, c’est que pour l’instant, aucun casque n’est réellement disponible à la vente. L’Oculus Rift, le premier masque jamais inventé est toujours en développement depuis 2012. Heureusement, sa date de commercialisation a été annoncée récemment. Il devrait sortir dans les mois qui viennent ! Apple et Samsung ont également annoncé développer des appareils aux technologies similaires. En attendant la sortie de ces masques de réalité augmentée, votre meilleur compagnon de branlette reste votre écran d’ordinateur.

Les défis technologiques

Les premiers essais de films pornographiques en réalité virtuelle ont reçu des avis mitigés. Le principal problème évoqué est celui de la qualité de l’écran des casques. Elle ne serait pas suffisante pour permettre une immersion totale de l’utilisateur. Quand on connait l’effort engagé par  les boites de porn pour s’équiper de matériel permettant de réaliser des vidéos en HD, le porno virtuel sonne presque comme un retour en arrière. Si l’Oculus Rift tient ses promesses et propose une qualité de visionnage à la hauteur des exigences des consommateurs de boulards, alors le défi technologique aura été relevé. L’avenir nous le dira…

Les premiers films X en réalité virtuelle

Certaines grosses pointures du X ont déjà tourné dans des films en réalité virtuelle. Parmi elle, August Ames participe à un gang-bang en 360° et en 3D, le tout produit par Badoink. Dorcel propose également deux films X en VR 360° et 3D, une expérience soft « dans la peau d’un réalisateur », et une expérience de baise hard « dans la peau d’un acteur ».

La vidéo de Jacquie et Michel, elle, n’est malheureusement pas en 3D. Qu’elle intérêt dans ce cas me direz-vous. Eh bien, à part pouvoir visionner une partouze à 360° dans un hôtel de luxe, il n’y en a pas vraiment. Pour l’immersion et le réalisme, on repassera. En espérant que les prochaines productions soient plus convaincantes…

(Visited 303 times, 1 visits today)
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *