Zones érogènes : le plaisir est partout

Le plaisir, l’envie, l’attirance etc… toutes ses émotions et sensations qui envahissent notre corps pendant que nous baisons, d’où sortent-elles ? Eh oui, à la base le sexe n’a qu’une seule utilité : assurer une descendance. Contrairement aux animaux, les hommes y ont ajouté les fantasmes. Et si la différence entre les animaux et les humains venaient de là ? Et si c’est le sexe qui nous avait rendus intelligent ? Ok, peut-être nous exagérons un peu, mais on aime bien penser que ça a pas mal contribué. Quand on réfléchit à tout ce que nous sommes capables de dire et de faire pour fourrer une chatte, on se dit quand même que le cul a une part belle dans le développement humain ! Mais bon, l’évolution n’est pas vraiment notre sujet : chez Sex-addicts, on parle de cul, de bite et de chatte et tout autre sujet autour du sexe !

Continue… Tu me fais bander!

Pour les mecs à qui le terme de « zones érogènes » ne parle pas du tout, ce sont ces parties du corps qui, lorsqu’elles sont stimulées, mettent notre bite au garde-à-vous ! C’est tout de suite plus parlant, n’est-ce pas ? Dans cet article, nous allons donc plonger dans ce merveilleux univers que sont les zones érogènes et découvrir qu’il n’y a pas uniquement le gland et le clito ! Pendant la partie de jambes en l’air, nombreuses sont en effet les zones du corps humain à frétiller.

Hommes et femmes : une différence de sensibilité

On pense à tort que les caresses sont un moyen d’excitation exclusivement féminin mais c’est bien loin d’être le cas ! Il existe plusieurs zones communes aux deux sexes qui permettent de faire monter la température en un rien de temps : les oreilles, les tétons ou encore l’intérieur des cuisses n’en sont que quelques exemples. L’unique différence entre les hommes et les femmes réside dans l’intensité de la sensibilité. On retrouve ainsi la nuque en quatrième position des zones les plus érogènes chez la femme, alors que chez l’homme c’est l’intérieur des cuisses qui occupe cette position !

De la bonne utilisation des zones érogènes

Bien connaître les zones érogènes chez la femme permet de choper plus facilement des filles ! Et pour cela on peut aussi compter sur un allié de taille (non, pas encore votre queue…). Pour commencer, une petite devinette toute simple : qu’est-ce qui rend les femmes chaudes ? L’alcool bien sûr, et le voilà votre allié ! Celui-ci va en effet augmenter l’envie sexuelle chez les sujets féminins. Vous avez donc toutes vos chances avec une fille éméchée dont la danse ressemble à s’y méprendre à une invitation à l’accouplement. C’est avec elle que vous allez commencer votre phase de séduction (par contre et est-il besoin de le préciser : une fille bourrée ne veut pas forcément dire une fille qui veut coucher à tout prix…). Profitez de la danse pour l’approcher et si le courant passe bien pour lui effleurer tendrement et sensuellement le cou ou les oreilles… Ce savant mélange aphrodisiaque va vite opérer… Vous n’aurez plus qu’à trouver une capote, un lieu pour baiser et à vous vider les couilles tranquillement.

Vous voilà fin prêts pour pénétrer les secrets du corps humain en explorant les zones érogènes et à faire crier de plaisir toutes les coquines du coin qui ont bu un coup de trop !

(Visited 431 times, 1 visits today)
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *