La sodomie : exploser un cul en profondeur

Que vous aimeriez vous sentir à l’étroit et passer par des petits trous ou voudriez tout simplement remettre le dos de votre copine en place… Le petit cul de votre partenaire vous ouvre grand les bras (enfin aussi grand qu’il peut !).

Peu importe la raison, la sodomie est l’un des fantasmes les plus courants chez les hommes… Et l’une des pratiques sexuelles les plus redoutées par les femmes. A la peur d’avoir mal se mêle l’appréhension psychologique de se donner toute entière. Pour convaincre votre partenaire de vous offrir son petit cul, il vous faudra être patient et bien la préparer aussi bien psychologiquement que physiquement.

La décoincer du cul !

Ne nous mentons pas, la sodomie a tendance à faire peur aux femmes. Pour cette pratique, évitez la ruse : non, vous n’arriverez pas à faire avaler à votre copine que vous vous êtes malencontreusement trompé de trou… Il est très important de préparer votre copine à l’idée de se prendre une bite dans le cul sans la forcer. Pour cela, il n’y a pas qu’un seul chemin : lui parler de votre fantasme. Dans la sodomie, tout doit se faire dans la douceur, utilisez alors des moyens un peu détournés ! Pendant un gros câlin, caressez-lui l’anus et si vous le sentez bien, allez jusqu’à lui mettre un doigt. Une fois l’affaire finie, demandez-lui ce qu’elle a ressenti, si elle a apprécié votre geste. La réponse est positive ? Alors proposez-lui d’aller plus loin avec la sodomie ou continuer quelque temps à lui titiller le trou de balle pendant les préliminaires.

Le grand jour est arrivé ? A force de lui chauffer le cul, votre partenaire n’y tient plus et veut se faire enculer ? La plus grosse erreur serait de foncer tête baissé et de rentrer comme un barbare : vous braqueriez alors votre copine et tous vos efforts seraient vains. Les préliminaires doivent être particulièrement bien travaillés pour préparer physiquement votre partenaire à se faire péter le cul. Variez les plaisirs ! Vous avez déjà constaté la chaleur et la délicatesse de son cul avec vos doigts, et pourquoi ne pas y goûter avec un petit coup de langue ? Nous ne nous attarderons pas ici sur la pratique de l’anulingus, mais ce préliminaire peut être très agréable pour les partenaires, notamment sous la douche !

La sodomie : source de plaisir ?

Nous passerons vite sur les raisons des hommes à s’attarder sur le cul de leur nana (vous devez tout de même savoir pourquoi vous voulez démonter le cul à votre copine) ni si cela va vous procurer du plaisir : une queue dans un trou, on ne vous fait pas un dessin !

La vraie question que tous les mecs se posent est la suivante : ma copine peut-elle éprouver du plaisir pendant la sodomie ? Pour les sodomites, la réponse est clairement « oui ! ». Et au passage, vous glanez un petit argument supplémentaire qui joue sur la curiosité naturelle des femmes : le plaisir ressenti lors de la pénétration anale est totalement différente de celui obtenu lors d’une pénétration vaginale.

N’oubliez pas que le plaisir de la femme est étroitement lié au plaisir psychologique et c’est aussi valable pour son petit derrière. Dans la pénétration anale, le plaisir, pour la femme, est tout d’abord un plaisir de soumission. La sodomie est nettement plus intime que la pénétration vaginale. En acceptant de se faire prendre par derrière, votre copine ressent le plaisir psychologique de s’offrir à vous et de vous appartenir entièrement. Même les petits culs ont leur part de sensibilité féminine !

L’orgasme anal

La femme peut aussi ressentir un plaisir d’ordre physique à se faire prendre par derrière. En effet, l’anus, dans sa partie interne comme externe, peut être très réceptif. Cela est liée à la sensibilité de la zone anale qui ressent parfaitement les changements de pression et donc vos coups de rein. Lors d’un orgasme, l’anus se contracte de manière extrêmement puissante ce qui procure, selon les adeptes de la sodomie, une profonde source de plaisir. C’est ce qui s’appelle un orgasme anal.

Quelques règles à appliquer

Avant de pénétrer le cul de votre copine, assurez-vous qu’elle en ait vraiment envie, c’est la moindre des précautions. En effet, il ne faut pas forcer l’entrée et respecter la décision de votre partenaire. Si elle a encore des appréhensions à se faire visiter le cul, elle ne prendra aucun plaisir et ne voudra jamais recommencer… Et ce serait dommage, n’est-ce pas ? La sodomie est un geste intime qui requiert une grande confiance en son partenaire.

Pour que votre copine n’ait pas la démarche d’un canard le lendemain de votre exploit, utilisez du lubrifiant ! N’hésitez pas à en rajouter pendant l’acte, plus il y en a et plus votre partenaire évitera la fissure anale.

La sodomie est une pratique sexuelle qui peut procurer beaucoup de plaisir si elle est bien pratiquée. Alors pourquoi s’en priver ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

2 thoughts on “La sodomie : exploser un cul en profondeur

  • 15 décembre 2015 at 20 h 58 min
    Permalink

    Et bien quel article, fallait oser quand meme, mais il est vrai que cette pratique donne tellement envie.

    Reply
    • 19 décembre 2015 at 15 h 28 min
      Permalink

      Merci Fabien 🙂 Quelques plans cul qui donnent bien envie également sur votre site !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *